+ services en département
 
Accueil > Entreprises - Emploi - Economie > TPE PME > Embauche d’un apprenti : vous avez droit à des aides

Embauche d’un apprenti : vous avez droit à des aides

| Publié le 8 août 2019
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

Les entreprises qui recrutent un salarié en contrat d’apprentissage peuvent bénéficier, sous conditions, de différentes aides à l’embauche, qui sont par ailleurs cumulables. Quelles sont ces aides et sous quelles conditions ? Le point sur ces incitations au recrutement d’apprentis.

L’aide unique pour les employeurs recrutant des apprentis

L’aide unique pour inciter les entreprises à embaucher des apprentis a été mise en place le 1er janvier 2019. Elle remplace les dispositifs suivants :
l’aide TPE jeunes apprentis
la prime régionale à l’apprentissage pour les TPE
l’aide régionale au recrutement d’un apprenti supplémentaire
le crédit d’impôt apprentissage.

Montant de l’aide unique pour le recrutement d’apprentis

Le montant de l’aide unique est plafonné et il diffère selon l’année d’apprentissage prise en compte :
1ère année du contrat d’apprentissage : 4125 € maximum
2ème année du contrat d’apprentissage : 2000 € maximum
3ème année : 1200 € maximum
4ème année (si prévue par le contrat d’apprentissage) : 1200 € maximum.

Conditions d’obtention de (...)

Conditions d’obtention de l’aide unique
Pour pouvoir prétendre à l’aide unique pour l’apprentissage, l’entreprise doit respecter les critères suivants :
employer moins de 250 salariés
conclure un contrat d’apprentissage à compter du 1er janvier 2019
recruter des apprentis préparant un diplôme ou un titre à finalité professionnelle de niveau inférieur ou égal au bac.

L’exonération de charges sociales

L’exonération spécifique au contrat d’apprentissage est supprimée en 2019 au profit d’une extension de la réduction générale des cotisations patronales à ce type de contrat. La réduction générale concerne les rémunérations n’excédant pas 1,6 Smic. Elle est renforcée en 2019 de la manière suivante :
À partir du 1er janvier 2019 : la réduction générale des charges patronales est étendue aux cotisations patronales de retraite complémentaire légalement obligatoires (Agirc-Arrco).

À partir du 1er octobre 2019 : la réduction générale des charges patronales est étendue à la contribution patronale d’assurance chômage (taux à 4,05 %).

--

->Articles du même thème :

 

 

 

 

Mobilisez le Commissaire au Redressement Productif en Auvergne-Rhône-Alpes

 

 

Sollicitez le Médiateur des entreprises en Auvergne-Rhône-Alpes

 

<

 

Outil de Positionnement et d’Analyse en Ligne des Entreprises de la Banque de France

 

Le réseau des correspondants TPE de la banque de France en région

 


L’événement n°1 des créateurs,
start up et dirigeants d’entreprises


Liens
Ministère du travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social
 
Portail emploi et formation professionnelle
 
Portail de l'économie et des finances
 
--

Webmestre | Légifrance | Mentions légales | Services Publics