Direccte ARA
 
+ services en département
 

 
 

 

 


 
 
Accueil > Etudes et statistiques > Retrouver les publications > Les ruptures conventionnelles en Auvergne-Rhône-Alpes - 2016

Les ruptures conventionnelles en Auvergne-Rhône-Alpes - 2016

| Publié le 5 décembre 2016 | Dernière mise à jour le 28 juillet 2020
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

Au cours de l’année 2014, environ 38 000 personnes se sont inscrites à Pôle Emploi dans la région Auvergne-Rhône-Apes suite à une rupture conventionnelle. Ces inscriptions correspondent à près de 16 600 sorties pour ce même motif dans des établissements de plus de 10 salariés et à 48 300 ruptures enregistrées dans le système d’information du ministère1 .
Après une substitution importante des licenciements et des démissions à cette forme de rupture de contrat entre 2008 et 2010, le phénomène se ralentit à partir de 2011. Toutefois, la proportion de ruptures conventionnelles parmi les inscriptions à Pôle Emploi suite à une rupture de contrat (démission, licenciement, rupture conventionnelle) continue d’augmenter de 1 point chaque année, pour s’établir approximativement à 30% en 2014.
Toutes choses égales par ailleurs, les hommes, les personnes âgées de 25 à 49 ans et les cadres et professions intermédiaires s’inscrivent proportionnellement plus à Pôle Emploi suite à une rupture conventionnelle qu’à un autre type de rupture de contrat.
La proportion de ruptures conventionnelles parmi le total des sorties pour ruptures dans les établissements de 10 salariés ou plus diminue lorsque la taille de l’établissement augmente.

--

->Articles du même thème :

--

Webmestre |