Accueil > Etudes et statistiques > Retrouver les chiffres clés > Demande d’emploi de la région Auvergne-Rhône-Alpes > Les chiffres de la demande d’emploi de la région Auvergne-Rhône-Alpes (...)

Les chiffres de la demande d’emploi de la région Auvergne-Rhône-Alpes 2018

| Publié le 25 juillet 2018 | Dernière mise à jour le 1er août 2018
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

Au deuxième trimestre 2018, le nombre de demandeurs d’emploi inscrits à Pôle Emploi et n’ayant exercé aucune activité (cat. A) s’élève en moyenne à 382 220. Ce nombre progresse de 0,5 % sur un trimestre (+0,1 % en France métropolitaine) mais diminue de 1,7 % sur un an (-1,3 % en France métropolitaine). La hausse trimestrielle concerne tous les départements hormis l’Ardèche (baisse de 1,4 %) et la Loire (stabilité).

La hausse trimestrielle s’observe pour les moins de 25 ans (+2,6 %) et dans une moindre mesure les 50 ans et plus (+0,5 %). En revanche, le nombre de demandeurs d’emploi de 25 à 49 ans est stable.

Sur un an, le nombre de demandeuses d’emploi augmente légèrement (+0,2 %) tandis qu’il diminue sensiblement pour les hommes (-3,4 %) ; le recul annuel concerne les moins de 25 ans (-2,4 %) et les 25/49 ans (-2,5 %), mais pas les seniors (+0,7 %).

Si l’on prend en compte les personnes qui cumulent emploi et chômage (catégories B et C), le nombre de demandeurs d’emploi inscrits en catégories ABC augmente légèrement (+0,4 %) au deuxième trimestre 2018 et s’élève en moyenne à 645 210. Le nombre de personnes ayant exercé une activité réduite courte (moins de 78h, cat. B) baisse de 1 % sur un trimestre tandis que celui des personnes ayant exercé une activité longue (cat. C) progresse de +0,9 %. Sur un an, la hausse de l’ensemble des catégories ABC s’établit à 1,6 % et concerne tout particulièrement la catégorie C (+8,6 %).

Les chômeurs de longue durée (inscrits depuis un an ou plus) représentent 44,1 % des personnes inscrites en catégorie ABC. Leur nombre augmente sur le trimestre (+2,2 %) comme sur l’année (+8,2 %).

En termes de flux, le nombre moyen d’entrées à Pôle Emploi augmente de 4 % au deuxième trimestre 2018. Cette hausse concerne tous les motifs d’inscription sauf les entrées pour ruptures conventionnelles (-0,7 %), les licenciements économiques (-0,8 %) et les autres motifs (stabilité). Les sorties des listes de Pôle Emploi progressent elles aussi, de 4,4 % en moyenne par rapport au premier trimestre 2018. Seules les sorties pour autres cas sont stables sur un trimestre.

Ces évolutions contrastent avec les constats de la Banque de France qui juge le contexte économique favorable avec un rebond de l’activité industrielle et une accélération de l’activité dans les services et qui signale que les chefs d’entreprises déplorent des difficultés persistantes de recrutement (Enquête réalisée en juin 2018).

--

->Articles du même thème :

+ services en département

Liens
Ministère du travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social
 
Portail emploi et formation professionnelle
 
Portail de l'économie et des finances
 

Prestation Conseil RH - TPE PME

 
 
--

Webmestre | Légifrance | Mentions légales | Services Publics