+ services en département
 
Accueil > Etudes et statistiques > Retrouver les chiffres clés > Demande d’emploi de la région Auvergne-Rhône-Alpes > Les chiffres de la demande d’emploi de la région Auvergne-Rhône-Alpes (...)

Les chiffres de la demande d’emploi de la région Auvergne-Rhône-Alpes 2019

| Publié le 29 avril 2019 | Dernière mise à jour le 9 juillet 2019
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

Au premier trimestre 2019, le nombre de demandeurs d’emploi inscrits à Pôle Emploi et n’ayant exercé aucune activité (cat. A) s’élève en moyenne à 377 490, en baisse de 0,7 % sur un trimestre (comme en France métropolitaine) et de 1,1 % sur un an ( 1,5 % en France métropolitaine). Cette diminution sur le dernier trimestre s’observe sur la quasi-totalité des départements, à l’exception de la Haute-Savoie (+0,1 %). Les baisses les plus fortes se situent dans les départements de la Haute-Loire ( 1,9 %), de l’Ardèche ( 1,6 %), du Puy-de-Dôme (-1,4 %), de la Loire ( 1,2 %) et de l’Isère ( 1,2 %).

La baisse trimestrielle s’observe plus nettement pour les hommes (-1,1 %) que pour les femmes ( 0,3 %). Le nombre de demandeurs d’emploi de moins de 25 ans est stable ce trimestre alors qu’il diminue pour les demandeurs d’emploi de 25 à 49 ans (-1 %) et les 50 ans et plus (-0,4 %). Sur un an, l’écart est également à l’avantage des hommes (-1,5 % contre -0,7 % chez les femmes), en particulier chez les plus âgés.

Si l’on prend en compte les personnes qui cumulent emploi et chômage (catégories B et C), le nombre de demandeurs d’emploi inscrits en catégories ABC (644 530 personnes) est stable au premier trimestre 2019. Le nombre de personnes ayant exercé une activité réduite courte (moins de 78h, cat. B) augmente légèrement (+0,3 %) sur un trimestre tandis que celui des personnes ayant exercé une activité longue (cat. C) continue sa nette progression (+1,5 % après +1,9 % le trimestre précédent). Sur un an, le nombre de demandeurs d’emploi des catégories ABC est en très légère hausse de 0,1 %. Cette augmentation concerne particulièrement la catégorie C (+3,2 %).

Les chômeurs de longue durée (inscrits depuis un an ou plus) représentent 45 % des personnes inscrites en catégorie ABC. Leur nombre continue à augmenter, sur le trimestre (+0,3 %) comme sur l’année (+4,1 %).

En termes de flux, le nombre moyen d’entrées à Pôle Emploi est en hausse sensible par rapport au 4ème trimestre : +3,5 %. Cette augmentation concerne l’ensemble des motifs d’entrée excepté les réinscriptions rapides ( 2,1 %). Les motifs présentant les plus fortes hausses sont les démissions (+8 %), les fins de missions d’interim (+6,8 %) et les premières entrées sur le marché du travail (6,3 %). Dans le même temps, les sorties des listes de Pôle Emploi augmentent de 2,2 % en moyenne par rapport au quatrième trimestre 2018. Cette hausse s’explique notamment par une nouvelle très forte hausse des entrées en stage ou en formation (+24,4 %) et, dans moindre mesure, par les reprises d’emploi déclarées (+3,8 %). En revanche, les sorties pour des raisons administratives (cessations d’inscription pour défaut d’actualisation et radiations administratives) sont en baisse ce trimestre.

--

->Articles du même thème :

.

--

Webmestre | Légifrance | Mentions légales | Services Publics