Direccte ARA
 
+ services en département
 

 
 

 

 

 
Accueil > Etudes et statistiques > Retrouver les chiffres clés > Demande d’emploi de la région Auvergne-Rhône-Alpes > Les chiffres de la demande d’emploi de la région Auvergne-Rhône-Alpes au 2ème (...)

Les chiffres de la demande d’emploi de la région Auvergne-Rhône-Alpes au 2ème trimestre 2020

| Publié le 27 juillet 2020
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

Mise à jour,

La crise sanitaire liée à l’épidémie de COVID-19 a produit des effets sur la demande d’emploi trimestrielle en ARA. Aussi, à titre exceptionnel, la Direccte et Pôle Emploi apportent depuis le mois de mars des précisons sur les évolutions intervenues chaque mois, dans une publication commune qui sera mise en ligne, dans l’après-midi, sur leur site respectif.

Ce trimestre couvre pour moitié la période de confinement (avril jusqu’à mi-mai) et pour moitié la phase de sortie progressive du confinement. Ces deux moments ont pu générer dans le même trimestre des mouvements contradictoires. Les données mensuelles complémentaires permettent de mieux les cerner.

Sur le 2e trimestre 2020, le nombre de personnes inscrites à Pôle Emploi en Auvergne-Rhône-Alpes et n’ayant exercé aucune activité (cat. A) augmente de façon considérable (près de 100 000 demandeurs d’emploi en plus, +26,4 %). Sur un an, il augmente de 25,6 %. Sur l’ensemble de la France métropolitaine, ce nombre est en augmentation de 24,5 % sur le trimestre et de 22,7 % sur un an.

L’ampleur de cette hausse par rapport au trimestre précédent s’observe, dans tous les départements de la région : elle va de 23,1 % dans le Drôme, à 35 % en Haute-Savoie.

Elle est sensiblement plus forte chez les hommes (+29,7 %) que chez les femmes (+ 23,2 %) et s’observe pour toutes les tranches d’âge, avec +38,3 % pour les moins de 25 ans, +27,6 % pour les 26-49 ans et +17,6 % pour les 50 ans ou plus.

Si l’on prend en compte les personnes qui cumulent emploi et chômage (catégories B et C), le nombre de demandeurs d’emploi inscrits en catégories ABC (680 510 personnes) est en hausse au 2e trimestre 2020 (+7,4 %). Le nombre de demandeurs d’emploi ayant exercé une activité réduite (moins de 78h, cat. B) diminue de 13,4 % sur un trimestre tandis que celui des personnes ayant exercé une activité longue (cat. C) baisse de 24,2 %. Sur un an, le nombre de demandeurs d’emploi des catégories ABC est en hausse de 5,8 %.

Les chômeurs de longue durée (inscrits depuis un an ou plus) représentent 44 % des personnes inscrites en catégorie ABC. Leur part est en légère diminution par rapport au trimestre précédent (-0,6 point).

En termes de flux, le nombre moyen d’entrées en catégorie ABC est en baisse par rapport au trimestre précédent (-18,1 %). Lié à la crise sanitaire, plusieurs motifs d’inscription évoluent fortement : les entrées pour réinscription rapide après une sortie de courte durée (suite à un défaut d’actualisation, une radiation administrative, une période d’inactivité…) diminuent de 41,1 %. Les entrées suite à une rupture conventionnelle, à un licenciement (hors motif économique) ou à une fin de mission d’intérim diminuent respectivement de 26,6 %, 19,6 et 18,2 %. Les inscriptions suite à des fins de contrats courts sont également en retrait ce trimestre. A contrario, les entrées pour licenciement économique augmentent de 10%.

Dans le même temps, les sorties des listes de Pôle Emploi diminuent également par rapport au trimestre précédent (-27,3 %). Les sorties en raison d’une entrée en stage ou en formation diminuent de 38,5 %, les reprises d’emploi déclarées de 20,7 %. Les radiations administratives diminuent de façon considérable.

--

->Articles du même thème :

--

Webmestre |