+ services en département
 

Les chiffres des demandeurs d’emploi octobre 2018

| Publié le 25 octobre 2018
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

Au troisième trimestre 2018, le nombre de demandeurs d’emploi inscrits à Pôle Emploi et n’ayant exercé aucune activité (cat. A) s’élève en moyenne à 386 360. Ce nombre progresse de 1,1 % sur un trimestre (+0,5 % en France métropolitaine) mais diminue de 1,0 % sur un an (- 1,2 % en France métropolitaine).

Les évolutions sur le dernier trimestre sont variables selon les départements : en hausse pour huit d’entre eux, en particulier dans l’Isère (+ 1,4 %), le Rhône (+1,8 %), l’Ardèche (+ 2,2 %) et l’Ain (+ 2,8 %), en baisse pour les autres, notamment en Haute-Loire (- 1,4 %).

La hausse trimestrielle s’observe plus nettement pour les hommes (+1,6 % contre +0,5 % pour les femmes), et pour les demandeurs d’emploi de moins de 25 ans (+1,9 %) ainsi que, dans une moindre mesure, pour les 25 à 49 ans (+1,1 %).

Sur un an, le nombre de demandeuses d’emploi est stable tandis qu’il diminue sensiblement pour les hommes (-1,9 %) ; ce recul annuel pour les hommes concerne toutes les tranches d’âge. Chez les femmes, la hausse concerne les seules tranches d’âges extrêmes.

Si l’on prend en compte les personnes qui cumulent emploi et chômage (catégories B et C), le nombre de demandeurs d’emploi inscrits en catégories ABC augmente (+0,7 %) au troisième trimestre 2018 et s’élève en moyenne à 649 430. Le nombre de personnes ayant exercé une activité réduite courte (moins de 78h, cat. B) augmente fortement (+ 2,5 %) sur un trimestre tandis que celui des personnes ayant exercé une activité longue (cat. C) diminue de 1,3 %. Sur un an, la hausse de l’ensemble des catégories ABC s’établit à 1,0 % et concerne tout particulièrement la catégorie C (+4,8 %).

Les chômeurs de longue durée (inscrits depuis un an ou plus) représentent 44,4 % des personnes inscrites en catégorie ABC. Leur nombre augmente sur le trimestre (+1,2 %) comme sur l’année (+7,6 %).

En termes de flux, le nombre moyen d’entrées à Pôle Emploi est identique au 3ème trimestre qu’au précédent. Cette stabilité globale résulte notamment d’une forte hausse des retours d’inactivité (+ 11,4 %) compensée partiellement par une baisse des entrées pour fin de contrat (-6,6 %). Les sorties des listes de Pôle Emploi diminuent de 2,3 % en moyenne par rapport au deuxième trimestre 2018. Cette baisse s’explique notamment pour des raisons administratives (baisse des cessations d’inscription pour défaut d’actualisation et des radiations administratives), alors que le nombre d’entrées en stage ou formation augmente sensiblement (+26,8 %).

Consultez les résultats régionaux :

Les chiffres régionaux
--

Webmestre | Légifrance | Mentions légales | Services Publics