Cliquez sur l’image pour en savoir plus

 
+ services en département
 
Accueil > Etudes et statistiques > Retrouver les publications > Emploi et chômage > Note relative au taux de chômage et à l’emploi salarié 2018

Note relative au taux de chômage et à l’emploi salarié 2018

| Publié le 14 janvier 2019 | Dernière mise à jour le 5 avril 2019
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

Chômage

Selon l’Insee, le taux de chômage du 4ème trimestre 2018 est en baisse de -0,3 pt sur un trimestre en Auvergne-Rhône-Alpes (7,5%) comme en France métropolitaine (8,5%).

Son évolution est à la baisse dans tous les départements : -0,4 point pour la Drôme (9,7%), la Loire (8,5%) et le Rhône (7,7%) ; -0,3 point pour l’Ain (6,2%), l’Allier (9,3%), l’Ardèche (9,8%), l’Isère (7,2%), la Haute-Loire (6,9%), le Puy-de-Dôme (7,5%) et la Savoie (6,4%) ; -0,2 point pour le Cantal (5,2%) et la Haute-Savoie (6,4%).

Emploi salarié

L’emploi salarié augmente plus fortement en Auvergne-Rhône-Alpes (+0,4%) qu’en France (Hors Mayotte) au 4ème trimestre 2018 (+ 0,2%). Les secteurs de la construction (+0,6%), de l’industrie (+0,4%), du tertiaire marchand hors intérim (+0,8%) et du tertiaire non marchand (+0,1%) sont en légère hausse. A l’inverse, le secteur de l’agriculture (-0,2%) est en baisse. L’intérim recule (-1,1%).

Sur un an, l’emploi salarié progresse en Auvergne-Rhône-Alpes (+21 864 ;+0,7%) au-dessus de la moyenne nationale (+149 586 ;+0,6%). La hausse concerne les secteurs de l’agriculture (+687 ;+2,7%), de la construction (+3 398 ;+1,9%), de l’industrie (+4 333 ;+0,9%) et du tertiaire marchand hors intérim (+17 521 ;+1,4%). Seul le secteur du tertiaire non marchand (-1 502 ;-0,2%) recule. L’intérim, quant à lui, présente une baisse significative (-2 572 ;-2,3%).

Au 4ème trimestre 2018, les poids des secteurs d’activité dans l’ensemble sont respectivement de 1% pour l’agriculture, 6% pour la construction , 16% pour l’industrie, 43% pour le tertiaire marchand hors intérim et 31% pour le tertiaire non marchand. L’intérim pèse 4%. Sur 8 ans, si les poids de l’agriculture et du tertiaire non marchand sont restés stables, ils reculent pour la construction (- 1%) et l’industrie (-1%) et augmentent pour le tertiaire marchand hors intérim (+1%). L’intérim est en hausse (+1%).

--

->Articles du même thème :

--

Webmestre | Légifrance | Mentions légales | Services Publics