Accueil > Entreprises - Emploi - Economie > Accéder à l’emploi > Accompagner l’accès à l’emploi > Le Parcours Emploi Compétences > Parcours emploi compétences (PEC) : inclure durablement dans l’emploi ceux (...)

Parcours emploi compétences (PEC) : inclure durablement dans l’emploi ceux qui en sont éloignés

| Publié le 18 juin 2018 | Dernière mise à jour le 19 juillet 2018
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

La mise en œuvre des parcours emploi compétences repose sur le triptyque emploi-formation-accompagnement : un emploi permettant de développer des compétences transférables, un accès facilité à la formation et un accompagnement tout au long du parcours (à la fois par l’employeur et le service public de l’emploi).

 

Consultez ci-dessous la plaquette destinée aux candidats ainsi que celle adressée aux employeurs :

Candidat
Employeur
 

Quel public est concerné ?

Le parcours emploi compétences est en principe de 12 mois. Il est destiné aux personnes les plus éloignées du marché du travail. Mais l’orientation vers un parcours emploi compétence repose avant tout sur le diagnostic réalisé par le conseiller du service public de l’emploi.

Quelle aide financière pour les employeurs ?

Dans le cadre du parcours emploi compétences, le montant de l’aide accordée aux employeurs, exprimé en pourcentage du Smic brut, est compris entre 30 % et 60 %, dans la limite des enveloppes financières disponibles. Le taux de prise en charge est fixé par arrêté du préfet de région.

Comment l’accompagnement de la personne recrutée se traduit-il ?

Le salarié bénéficie tout au long de son contrat d’un accompagnement de son conseiller emploi référent, articulé autour de trois phases :

• un entretien avec le conseiller du service public de l’emploi, l’employeur et le futur salarié, au moment de la signature de la demande d’aide. Il doit permettre la formalisation des engagements ainsi que la déclinaison des compétences que le poste doit permettre d’acquérir ;
• un suivi dématérialisé pendant la durée du contrat (livret de suivi dématérialisé…) ;
• un entretien de sortie, un à trois mois avant la fin du contrat. Il doit permettre de maintenir le bénéficiaire dans une posture de recherche active d’emploi, de faire le point sur les compétences acquises, d’évaluer le cas échéant l’opportunité d’un renouvellement de l’aide au regard de l’intérêt pour le bénéficiaire et des actions de formation engagées, de mobiliser des prestations ou encore d’enclencher une action de formation complémentaire aux compétences acquises pendant le parcours.

 

 

 

 

Prestation Conseil RH - TPE PME

 
 

 

Mobilisez le Commissaire au Redressement Productif en Auvergne-Rhône-Alpes

 

 

Sollicitez le Médiateur des entreprises en Auvergne-Rhône-Alpes

 

<

 

Outil de Positionnement et d’Analyse en Ligne des Entreprises de la Banque de France

 

Le réseau des correspondants TPE de la banque de France en région

 


L’événement n°1 des créateurs,
start up et dirigeants d’entreprises


Liens
Ministère du travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social
 
Portail emploi et formation professionnelle
 
Portail de l'économie et des finances
 
--

Webmestre | Légifrance | Mentions légales | Services Publics