+ services en département
 

 

 

 

 
Accueil > Entreprises - Emploi - Economie > Créer et développer son entreprise > Des outils pour une entreprise performante > Suramortissement : jusqu’au 14 avril 2017, vos investissements peuvent (...)

Suramortissement : jusqu’au 14 avril 2017, vos investissements peuvent encore bénéficier du dispositif

| Publié le 12 janvier 2017 | Dernière mise à jour le 18 janvier 2017
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

Le suramortissement consiste à permettre aux entreprises soumises à l’impôt sur les sociétés ou à l’impôt sur le revenu selon le régime réel d’imposition d’opérer, pour tout investissement entrant dans le champ de la mesure, une déduction exceptionnelle du résultat imposable s’ajoutant à celle pratiquée au titre de l’amortissement, générant donc une économie d’impôt.

Qu’est ce que le suramortissement ?

A-fin de soutenir l’investissement productif industriel et de favoriser la modernisation de l’outil de production, le Premier Ministre a annoncé le 8 avril 2015 la création d’un mécanisme de « suramortissement » de 40% applicable aux investissements réalisés entre le 15 avril 2015 et le 14 avril 2016. Ce mécanisme a été prolongé jusqu’au 14 avril 2017 avec une extension du champ de la déduction exceptionnelle.
Il vise à accompagner la perspective de reprise économique pour les activités industrielles en améliorant la rentabilité des investissements qui contribuent à la compétitivité des entreprises concernées.

Pour qui ?

Toutes les entreprises sans distinction de secteur ou de taille sont concernées, à la seule condition qu’elles soient soumises à un régime réel d’imposition : de la PME à la grande entreprise industrielle, des artisans soumis au régime des bénéfices industriels et commerciaux, les « BIC »,aux agriculteurs.

Modalités

La déduction, effectuée de manière linéaire sur la durée normale d’amortissement, est égale à 40 % du prix de revient de l’investissement.
Elle s’ajoute à l’amortissement pratiqué par ailleurs dans les conditions de droit commun. Contrairement à une mesure d’accélération du rythme de déduction de l’amortissement, il ne s’agit donc pas seulement d’un gain de trésorerie pour
l’entreprise : l’économie d’impôt réalisée est définitive.
Il ne s’agit en aucun cas d’un crédit d’impôt.

Dernière minute

La loi de finances rectificative pour 2016 vient ajouter une disposition particulière visant à assouplir l’appréciation de la date d’éligibilité en prenant en compte les contraintes spécifiques de délais de fabrication de certains biens : si une commande assortie d’un acompte de 10% du montant total de la commande est intervenue d’ici le 14 avril 2017, l’acquisition du bien peut intervenir dans un délai de 24 mois à compter de la commande.

En savoir plus :

Plus d’informations : rendez-vous sur le site de la DGE, la Direction Générale des Entreprises

 

Téléchargez la fiche synthétique :

Le suramortissement
 

Téléchargez le guide :

Suramortissement : suivez le guide !
 

Retrouvez également le diaporama explicatif :

Présentation Suramortissement
 

Documents à télécharger :

 

 

 

 

Prestation Conseil RH - TPE PME

 
 

 

Mobilisez le Commissaire au Redressement Productif en Auvergne-Rhône-Alpes

 

 

Sollicitez le Médiateur des entreprises en Auvergne-Rhône-Alpes

 

<

 

Outil de Positionnement et d’Analyse en Ligne des Entreprises de la Banque de France

 

Le réseau des correspondants TPE de la banque de France en région

 


L’événement n°1 des créateurs,
start up et dirigeants d’entreprises


Liens
Ministère du travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social
 
Portail emploi et formation professionnelle
 
Portail de l'économie et des finances
 
-- --

Webmestre | Légifrance | Mentions légales | Services Publics