Nos services en département
 

Contrat de progrès pour l’Artisanat

| Publié le 14 février 2013
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

Il s’agit d’une convention d’objectifs pluriannuels partagés entre les différents acteurs de l’artisanat que représentent la CRMA, l’UPA, l’Etat et le Conseil Régional.

 

Pourquoi l’Etat soutient-il l’Artisanat ?
 

S’inscrivant dans le cadre de la réforme de l’organisation territoriale de l’Etat, la Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi (DIRECCTE) est la direction régionale placée auprès du Préfet de région chargée d’assurer le pilotage coordonné des politiques publiques de développement économique, de l’emploi, du travail, de la concurrence et de la protection des consommateurs.

Son objectif est de mettre en place une organisation régionalisée, plus simple et plus lisible.

C’est ainsi que la DIRECCTE est désormais l’interlocuteur économique et social unique de l’Etat pour les entreprises et les acteurs socioéconomiques.

Elle est présente auprès des entreprises à chaque étape de leur évolution, accompagne leur création, leur développement, leurs difficultés le cas échéant et les aide à gérer leurs ressources humaines et leurs compétences.

La DIRECCTE propose ainsi aux entreprises et aux acteurs de la région un accompagnement global et continu.

La DIRECCTE est composée d’un échelon régional structuré en 3 pôles dont le Pôle Entreprises, Emploi et Economie chargé notamment de :

• soutenir la création, l’innovation et le développement des entreprises ;

• développer les compétences des salariés dans le cadre d’une stratégie de croissance ou de mutation de l’activité et de l’emploi ;

• anticiper et accompagner les mutations économiques ;

• accompagner les jeunes, les demandeurs d’emploi et les personnes exposées aux risques d’exclusion du marché du travail.

L’Etat partenaire du Programme Atouts (Contrat de progrès pour l’artisanat)

La richesse produite ou captée par l’artisanat permet un développement local équilibré. Ce développement est induit par la capacité de ce secteur à réinvestir sur place la plus value qu’il génère.

C’est ainsi que, l’artisanat forme, embauche et créé de la richesse et de la cohésion sociale de façon durable.

C’est peu dire qu’il est une composante essentielle du dynamisme économique de notre pays.

C’est pourquoi, l’Etat entend contribuer au succès de ce contrat de progrès par lequel chacun des signataires se met en position de réaliser les objectifs fixés collectivement et pour cela il :

- apporte une contribution financière qui est loin d’être négligeable puisqu’elle s’élève à 2 millions d’euros pour la première année (dont environ 500 000€ pris en charge par l’ADEME),

- concourt à la mise en réseau des acteurs de l’artisanat et soutient leur travail en partenariat,

- contribue à la prise en compte de l’importance de ce secteur par l’ensemble des acteurs économiques.

-- --

Webmestre | Légifrance | Mentions légales | Services Publics