+ services en département
 
 
 
 
 
 

Le FSE en Auvergne

| Publié le 24 avril 2013
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

Créé en 1957 par le traité de Rome, le Fonds social européen est le principal levier financier de l’Union européenne pour la promotion de l’emploi.

La France a élaboré, pour la période 2007-2013, un programme opérationnel national pour le fonds social européen (FSE) dans le cadre de l’objectif « compétitivité régionale et emploi ». La mise en œuvre de ce programme national doté de 4,3 milliards d’euros, est déconcentrée à plus de 85 % au niveau régional.

Le Préfet de région s’assure, en sa qualité d’autorité de gestion déléguée, de la bonne gestion financière des fonds et du respect des procédures inscrites dans la piste d’audit. Le Conseil régional, le GIP éducation nationale, la chambre de commerce et d’industrie régionale, le CREDIS (microprojets) ainsi que les PLIE de Clermont communauté et de la communauté d’agglomération du bassin d’Aurillac sont gestionnaires délégués d’une partie du programme.

Chiffres clés de la programmation 2007/2013 :

96 millions d’euros sont mobilisés au titre de ce programme par la région Auvergne sur l’ensemble de la période pour soutenir des projets locaux en faveur de la compétitivité régionale et de l’emploi au plus prés des territoires.

Au 11 avril 2013 ces crédits étaient programmés à 94%.
 24,8 millions d’euros ont ainsi été investis pour l’adaptation des travailleurs et des entreprises aux mutations économiques (axe d’intervention n°1) ;
 32,8 millions d’euros pour l’amélioration de l’accès à l’emploi des demandeurs d’emploi (axe d’intervention n°2) ;
 22,3 millions d’euros en faveur de la cohésion sociale, l’inclusion sociale et la lutte contre les discriminations (axe d’intervention n°3) ;
 7 millions d’euros pour des actions de valorisation du capital humain, la mise en réseau, l’innovation et des actions transnationales (axe d’intervention n°4) ;
 Et 2,8 millions d’euros pour des actions de gestion, suivi, contrôle, d’évaluation et de communication (axe d’intervention n°5).

Quel public ?

Près de 200 000 personnes ont participé ou participent à une opération cofinancée par le FSE en Auvergne depuis 2007, 43% sont des femmes ;
-  68% sont des chômeurs (notamment de longe durée) ou inactifs ;
-  39% ont moins de 25 ans et 7% ont plus de 55 ans
-  Enfin 68% ont un niveau de qualification V (abandon avant la terminale) ou inférieur

Il convient de noter que le FSE n’accorde pas d’aide directement aux personnes (les fonds sont versés aux organismes de formation, collectivités locales, associations, chambres consulaires…).

Quel impact ?

Sur les 118 000 personnes ayant déjà participé à une opération cofinancée, le taux de sorties positives est de 82%. Le FSE a principalement permis un accès des participants à une formation qualifiante ou certifiée (36%). Le FSE n’a en revanche permis l’accès à un emploi durable que pour 5% des participants.

La programmation FSE 2014/2020

L’impact du FSE en termes de débouchés vers l’emploi et notamment vers l’emploi durable sera l’un des principaux défis que devra relever la programmation 2014/2020 laquelle devrait être conjointement gérée :
-  par les Conseils régionaux sur le volet formation professionnelle
-  par l’Etat sur le volet emploi
-  et par les Conseils généraux sur le volet inclusion (ce dernier volet étant confié par l’Etat aux Départements dans le cadre d’une délégation de gestion).

Pour de plus amples informations sur le FSE et sur les fonds européens en Auvergne :
www.europe-en-auvergne.eu -
www.fse.gouv.fr

-- --

Webmestre | Légifrance | Mentions légales | Services Publics